DE NOUVELLES MISSIONS SCIENTIFIQUES EN CORSE POUR 2021

 L’étude des atolls de coralligène profonds en plongée à saturation

Les atolls de coralligène profonds, situés au large du Cap Corse, feront l’objet de la prochaine expédition Gombessa en plongée à saturation, afin de percer le mystère de leur origine et de leur formation. Ils constituent des structures uniques bioconstruites, généralement constituées d’un noyau central de coralligène et entourées d’une couronne de rhodolithes (formations en blocs de concrétions organiques, principalement d’algues calcaires), entre 110 et 130 m de profondeur. Plus de mille atolls ont été recensés jusqu’à présent dans cette zone (Campagne MedAtolls – Université de Corse, Comex et Agence des Aires marines protégées, 2014). Divers protocoles scientifiques réalisés en partenariat avec des chercheurs français et étrangers reconnus dans leur domaine respectif sont actuellement envisagés. Ils permettront l’acquisition de données sur l’environnement, la géomorphologie, les pressions et la biodiversité.

Illustration de plusieurs ‘atolls de coralligène’ (photo n°1) et du noyau central d’un l’atoll (photo n°2), Juillet 2020 (© Laurent Ballesta)

 Approfondir les connaissances sur le requin ange (Squatina squatina)

En parallèle, l’Université de Montpellier, les sociétés Spygen et Andromède Océanologie utiliseront des outils cartographiques et des méthodes innovantes d’échantillonnage de la biodiversité pour découvrir où vit et quelle est l’étendue de la population de l’Ange de mer, requin en voie d’extinction qui semblait avoir disparu de la Méditerranée française et dont le dernier nid serait à proximité des herbiers de Posidonie du Cap Corse et de la côte orientale. La réalisation d’une cartographie fine et actualisée des herbiers de posidonie combinée à des plongées de vérité terrain et à la mise en place de protocoles scientifiques permettront d’identifier et de cartographier cette population (aires de reproduction, de nidification et de nurserie, d’alimentation, …) et de caractériser la qualité générale de son habitat.

 Ange de mer (Squatina squatina) à Bastia, -40 m (© Laurent Ballesta)

 L’actualisation de la cartographie des biocénoses marines

L’acquisition de données cartographiques sur 22 secteurs en Corse permettra une actualisation de la cartographie des biocénoses marines, en particulier des herbiers à Posidonie et des récifs coralligènes. Cette mission sera réalisée dans le cadre du réseau d’analyse surfacique des habitats marins SURFSTAT. Les données cartographiques constituent un moyen de surveillance à large échelle des habitats marins, et servent à mettre en évidence de nouvelles zones sensibles et/ou dégradées et à mieux situer ces zones par rapport aux caractéristiques alentours. Enfn ces données permettent de prendre en compte les spécificités locales récentes dans la définition des zones interdites au mouillage signalisées dans les arrêtés locaux de l’arrêté cadre (n°123/2019).

logo-MER-VEILLE-resized    logo-SUFSTAT   logo-GOMBESSA