DES RÉSEAUX DE SURVEILLANCE AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE ET DES ACTIONS DE PROTECTION DES FONDS MARINS

Les données acquises dans les réseaux de surveillance répondent généralement à deux objectifs. Le premier porte sur le suivi de l’évolution de la qualité des eaux marines. Le second concerne la définition et l’évaluation de l’efficacité des actions correctives, que cela porte sur la lutte contre la pollution ou bien la protection des habitats côtiers

Intervention-douane

Opération de contrôle en mer des Douanes (octobre 2019)

La récente évolution de la réglementation en faveur de la protection de l’herbier de Posidonie a remis en évidence la pertinence de disposer des données fiables, précises et actualisées. La cartographie des herbiers et des zones à coralligène du réseau SURFSAT ainsi que les données pressions concernant les mouillages du dispositif IMPACT ont été mise à disposition de la Préfecture Maritime et des Directions Départementales des Territoires et de la Mer pour préparer l’évolution des textes réglementaires. Cela a concerné au cours du premier semestre 2019 l’arrêté de façade n° 123/2019. Ces données alimentent actuellement la préparation des futurs arrêtés locaux départementaux qui devraient être opérationnels pour l’été 2020 au plus tard.

Le maintien de ces dispositifs de surveillance qui répondent par ailleurs aux obligations de la Directive Cadre Eau et de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin nécessite un effort d’organisation technique et un effort financier sur plusieurs années pour les données concernant les habitats côtiers (mise à jour à l’échelle de la façade par tiers régional tous les 6 ans) et annuel pour les données relatives aux pressions de mouillage (AIS pour la grande navigation et DONIA pour la petite plaisance).

impact-ancrage3

Ragage de la chaîne sur les herbiers de Posidonie

Au-delà de cette utilisation, la cartographie des herbiers de Posidonie est mise gracieusement à disposition des plaisanciers au travers de l’application DONIA pour faciliter le mouillage sans impact sur les écosystèmes fragiles. Ainsi, les dispositifs SURFSTAT, IMPACT et DONIA nous permettent de disposer d’un niveau de connaissance suffisant pour appliquer la réglementation et évaluer l’efficacité des mesures mises en œuvre pour protéger l’intégrité de nos fonds marins.

Pierre Boissery, Agence de l’eau Rhône Méditerranée & Corse

logo-AERMC