LE PLANEUR SOUS-MARIN SEAEXPLORER, UN NOUVEL OUTIL POUR OBSERVER LA QUALITÉ DE L’EAU


La robotique au service de la surveillance marine

En partenariat avec l’Agence de l’eau RMC, ALSEAMAR a effectué quatre missions de surveillance à l’aide de planeurs SeaExplorer dans le cadre du programme MAGMA (Mediterranean Acoustic Glider & Monitoring Activities). Ces études visent à démontrer les capacités du planeur sous-marin à apporter une réponse éco-efficiente pour l’acquisition de données en milieu marin.

Magma-planeur-sea-explorer

©Alexis Rosenfeld

Deux de ces missions ont été réalisés en accord avec le réseau CALME. Ces missions consistent à évaluer le bruit ambiant afin de relier ce dernier à la pression anthropique ou à effectuer des observations sur la biodiversité. Que ce soit en missions très côtières, comme dans la baie de La Ciotat et aux alentours des dispositifs concentrateurs de poissons des plages du Prado ou en mission jusqu’à 30 Nm au large de Marseille pour évaluer le bruit lié à la circulation des navires, les planeurs SeaExplorer gardent cette capacité à naviguer silencieusement. C’est unique dans le monde des robots sous-marins et rend cet appareil particulièrement adapté aux prises de son sous-marines. Les données ont été intégrées au réseau CALME et sont analysées par l’équipe de CHORUS (Grenoble).

Les deux autres missions ont été réalisées pour mesurer les paramètres physiques, biologiques ainsi que les éventuels contaminants en Méditerranée. La première mission concernait la baie de Marseille. Entre l’apport du Rhône, Le port de Fos/Mer et la proximité de la deuxième commune la plus peuplée de France, la baie de Marseille est soumise à de multiples pressions. Les données collectées ont été partagées avec les scientifiques du M.I.O. afin de les rajouter aux jeux de données déjà existantes. La seconde mission couvre une zone plus grande (voir encart Tour PAMM) puisqu’il s’agit du grand tour de la Méditerranée. Cette mission est idéale pour démontrer l’endurance et l’autonomie d’un planeur, il est toujours impressionnant de voir ces petits véhicules de 60kg capables de tels exploits.

Magma-carte2

Ces quatre missions ont permis d’évaluer la capacité des SeaExplorer à remplir leur mission dans le cadre des observations MEDTRIX, Grâce à ces observations, d’autres acteurs comme Altéo dans le canyon de Cassidaigne, ont utilisé le SeaExplorer pour augmenter leur capacité de mesure et leur compréhension de divers phénomènes.

Les capteurs ont beaucoup évolué ces dernières années, la plupart des mesures conventionnelles peuvent maintenant être effectuées sur des planeurs afin de collecter à moindre coût et à grande échelle, les données qui nous nous manquaient autrefois.

HISTORIQUE

#JUILLET 2016 : MISSION EN BAIE DE LA CIOTAT

La mission en baie de la Ciotat a eu lieu au cours du mois de juillet 2016. La difficulté principale de cette mission réside dans la grande proximité des côtes ainsi que la période estivale qui oblige à une grande discrétion. Le planeur s’est donc déplacé la nuit, entre 4h et 6h du matin et a enregistré, posé au fond de l’eau, le bruit des activité humaines et animales. C’est en tout 13 zones d’écoutes sur différents biotopes (Posidonie, matte, sable, coralligène) et à différentes distances de la côte qui permettront de réaliser une cartographie acoustique à l’échelle de la baie. Pour plus d’informations, voir le réseau CALME sur la plateforme Medtrix.

Magma-carte

#OCT.-DEC. 2016 : TOUR PAMM

76 jours de navigation, 1182 stations de mesures sur toute la colonne d’eau et 1740 Km parcourus au total par ces 2 engins autonomes.

Tout en mesurant les paramètres température, salinité, oxygène dissous, turbidité et les fluorescences en chlorophylle A, CDOM, phénanthrène et tryptophane, les planeurs SeaExplorer 008 et 018 ont bien rempli leur mission : faire le tour de la zone définie dans le « PAMM » (plan d’action pour le milieu marin). Le premier planeur est parti de Banyuls/mer puis le second planeur est parti de la côte Est de la Corse. C’est sans la moindre assistance en mer que ces planeurs sont revenus à Hyères après leur long périple afin d’être récupérés.

Magma-2gliders

Laurent Beguery, Alseamar         

logo-alseamar