OBSLAG

projet obslag
© Agence de l'eau RMC

OBSERVATOIRE DES LAGUNES MEDITERRANEENNES

Les lagunes sont des écosystèmes particulièrement vulnérables aux altérations physiques et aux pollutions. Les enjeux de restauration de ces écosystèmes sont forts, notamment dans un contexte de changement climatique. L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC) et l’Ifremer ont déployé, depuis plus de 20 ans, un effort particulier pour mieux connaitre ces écosystèmes d’interface, comprendre leur fonctionnement et suivre leur évolution. Les dispositifs de surveillance sont essentiels pour mettre en avant les trajectoires de restauration et valoriser les efforts engagés pour améliorer la qualité de ces milieux.

 

 

Le projet OBSLAG (OBServatoire des LAGunes) concerne le suivi de dix masses d’eau lagunaires poly-euhalines représentatives des bassins Rhône Méditerranée et Corse. Il s’agît d’un suivi, complémentaire aux réseaux strictement liés à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), axé sur les pressions. Il se compose de deux volets :

(1) un volet “Pesticides”

(2) un volet “Eutrophisation”.

 

➔ Ces dix masses d’eau ont été choisies de manière à pouvoir aborder de manière approfondie le lien entre pressions et état, car elles disposent toutes de cours d’eau instrumentés par l’AERMC (débits, nutriments, pesticides…), dans le cadre du réseau “Flux”. Les points suivis sont les points habituels DCE sur ces masses d’eau, parfois utilisés pour d’autres réseaux.

 

 

Le volet “Pesticides” permet de réaliser un suivi des pesticides présents dans le but de préciser l’état des lieux DCE au regard du risque (individuel et/ou conjoint) qu’ils occasionnent pour ces écosystèmes. Plus spécifiquement, les similitudes ou différences inter-lagunes, et l’évolution saisonnière et interannuelle du risque pesticide seront discutées au regard des spécificités de chaque lagune, et des spécificités météorologiques rencontrées. La mise en évidence de substances ne faisant pas partie à ce jour des substances prioritaires, mais pouvant être considérées comme de véritables “drivers” du risque pesticide en lagune, sera également abordée.

Le volet “Eutrophisation” permet d’une part, de renforcer la fréquence des suivis DCE sur la colonne d’eau et le phytoplancton, qui ne sont réalisés qu’un été sur deux depuis 2015 ;  et d’autre part d’appliquer des indicateurs plus sensibles que les indicateurs DCE, mettant en évidence, sur les périodes d’évaluation, les tendances d’évolution et la variabilité de l’état du phytoplancton et de la colonne d’eau, compartiments les plus réactifs des écosystèmes lagunaires.

 

 

 

 

Les données “eutrophisation” et “pesticides” du projet OBSLAG sont sous forme de différentes couches cartographiques. Vous pouvez visualiser l’état physico-chimique de la colonne d’eau, l’état du phytoplancton et le bilan du risque lié aux pesticides, directement sur la plateforme, en cliquant sur le bouton “Accéder aux cartes“, juste en-dessous.

Contacts : Anaïs Giraud (anais.giraud@eaurmc.fr) / Dominique Munaron (dominique.munaron@ifremer.fr) / Valérie Derolez (Valerie.Derolez@ifremer.fr)

Porteurs du projet : AERMC   –   https://www.eaurmc.fr  ;  Ifremer   –  https://wwz.ifremer.fr  

Fréquence d’actualisation : Un an sur deux

Partenaire : Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse

logo-Ifremer-partenaires
nouveau-logo-AERMC-partenaires