LAGMED

projet lagmed
© Agence de l'eau RMC

SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX LAGUNAIRES EN MEDITERRANEE FRANCAISE

Les lagunes sont des milieux riches mais fragiles, au fonctionnement complexe et particulièrement exposés aux pressions physiques et aux pollutions compte tenu de la forte anthropisation de leurs bassins versants. Les enjeux de restauration sont forts et clairement identifiés dans le SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux) pour parvenir à progresser vers le bon état exigé par la DCE (Directive Cadre Eau).

 

Les suivis opérés sur les lagunes dans le cadre de la Directive Cadre Eau (DCE) concernent l’ensemble des lagunes, des plus marinisées (suivis opérés par Ifremer depuis 2006) au plus dessalées (suivis opérés par la Tour du Valat depuis 2013 – après un projet préliminaire en 2010). Le programme de surveillance demandé par la DCE permet de suivre l’évolution de l’état des masses d’eau et les effets de la mise en œuvre des actions de reconquête du bon état. Compte tenu des enjeux spécifiques aux lagunes – plus de 85 % n’étant pas en bon état – un effort de surveillance important est engagé sur ces milieux.

 

Les suivis ont permis d’acquérir de nombreuses données sur la biologie et la chimie. Les données concernant la biologie portent sur le phytoplancton, les macrophytes et le benthos de substrat meuble ainsi que la physico-chimie de l’eau qui constitue un paramètre de soutien à la biologie. Ils constituent les descripteurs de l’état écologique. L’état de la masse d’eau est donné par l’état du descripteur le plus dégradé. Les données concernant la chimie (contaminants métalliques et organiques prioritaires) proviennent de suivis réalisés dans le biotecagging de moules sur la base de la méthodologie RINBIO) et dans l’eau (échantillonneurs passifs intégratifs). Les valeurs de chaque substance prioritaire sont comparées aux Normes de Qualité Environnementales (NQE) pour établir l’état chimique. Une masse d’eau est considérée en bon état chimique lorsqu’aucune concentration d’un polluant prioritaire ne dépasse sa NQE.

 

 

Des cartes de l’état chimique, de l’état écologique et de l’état général, ainsi que des descripteurs chimiques (matière vivante et eau) et écologiques (hydrologie, phytoplancton, macrophytes, benthos) des masses d’eau sont visibles pour les années 2006 à 2018, sur la plateforme, en cliquant sur le bouton “Accéder aux cartes“, juste en-dessous.

Contacts : Anaïs Giraud (anais.giraud@eaurmc.fr) / Nicolas CIMITERRA (Nicolas.Cimiterra@ifremer.fr) /

Dominique MUNARON (dominique.munaron@ifremer.fr) / Olivier Boutron (boutron@tourduvalat.org)

Porteurs du projet : AERMC   – https://www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr/  ;  Ifremer   –  https://wwz.ifremer.fr  et la tour du Valat   –  https://tourduvalat.org

Fréquence d’actualisation : Tous les trois ans au titre de la DCE

Partenaires : Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, IFREMER, Tour du Valat

Rapports d’études

RAPPORT-DCE_Lagunes_Oligo_Meso_Haline_2015-miniature

[2006]    Corse  /   Rhône & côtiers méditerranéens

[2009]    Corse  /   Rhône & côtiers méditerranéens

[2012]     Corse  /   Rhône & côtiers méditerranéens

[2015]   MET Poly-Euhalines  :  Corse, Rhône & côtiers méditerranéens   / MET Oligo-Mésohaline : Rhône & côtiers méditerranéens

[2018]   MET Poly-Euhalines  :  Corse, Rhône & côtiers méditerranéens   / MET Oligo-Mésohaline : Rhône & côtiers méditerranéens

logo-TDV-partenaires
logo-Ifremer-partenaires
nouveau-logo-AERMC-partenaires