MOUILLAGE

projet mouillage ais
© Andromède Océanologie

SUIVI DU MOUILLAGE

Le mouillage des bateaux est responsable de dommages physiques sur les habitats marins sensibles comme les herbiers. Pour éviter les conflits d’usage et faciliter la gestion de ces impacts, il est essentiel de localiser et quantifier les zones subissant une pression de mouillage. Les données AIS (système d’identification automatique) permettent d’estimer cette pression subie par les habitats marins côtiers de Méditerranée française.

Les AIS sont des outils de sécurisation de la navigation obligatoires depuis fin 2004 à bord des navires de plus de 300 tonneaux engagés dans des eaux internationales et des navires de plus de 500 tonneaux non engagés dans des eaux internationales et pour tous les navires commerciaux transportant des passagers, peu importe leur taille, pour des raisons de sécurité (International Marine Organization (OMI), 2016).

Pour suivre la pression du mouillage le long des côtes françaises méditerranéennes, les chercheurs d’Andromède Océanologie ont analysé les données AIS des années 2010 à aujourd’hui. Entre 2010 et 2020 cela représente onze années de données qui intègrent 11 215 navires pour 127 544 mouillages dont 82 101 mouillages pour des bateaux de taille supérieure à 24 mètres et 30 203 pour les navires de taille inférieure à 24 mètres.

 

Les données présentées dans ce projet concernent :

– la localisation des mouillages AIS entre 2010 et aujourd’hui classés par année et classe de taille des bateaux.

– les données de réglementation

– la cartographie des écosystèmes sensibles (récifs coralligènes, herbier de posidonie et matte morte)

– une carte de pression du mouillage dû à la grande plaisance (bateaux > 24 mètres de long) entre 2017 et 2018, et entre 2019 et 2020, ainsi qu’une carte de pression du mouillage de la petite plaisance (bateaux < 24 mètres de long) entre 2019 et 2020 Ces pressions sont calculées en fonction de la durée.

Contacts : Florian Holon/ Thomas Bockel

Porteur du projet : Andromède Océanologie – andromede-ocean

Source des données : AIS : Marine traffic, Vesselfinder, Aishub

Fréquence d’actualisation : Annuelle

Partenaire : Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse.

Avec la contribution des différentes structures suivantes, pour les données biocénoses : AMP de la côte Agathoise; Andromède Océanologie; Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée et Corse; Area Marina Protetta Capo Carbonara; Area Marina Protetta Tavolara; ASCONIT Consultants; Association Œil d’Andromède ; COMEX-SA; Communauté de communes du Golfe de St Tropez; Compilation OFB, 2019 selon données Seaviews/Biotope – AFB 2018 et Andromède Océanologie (SHOM, IGN, AAMP, Fugro, Andromède Océanologie)- DIREN LR 2008 – AAMP 2012 ; Conservatoire du Littoral; Créocéan; DREAL PACA; EGIS EAU; EPHE de Perpignan (2014) ; ERAMM; EVEMAR; Expédition Gombessa 5; GIS POSIDONIE; Hellenic Centre for Marine Research; IFREMER; Institut Balear de la Natura; Institut océanographique Paul Ricard; IN VIVO; Nice Côte d’Azur; Parc Marin International des Bouches de Bonifacio; Pasqualini; Programme CARTHAM – Agence des Aires Marines Protégées; Programme MEDBENTH; Programme SURFSTAT; Sintinelle; Stareso; Région Ligurie; Toulon Provence Méditerranée; Université de Corse (EQEL); Ville d’Agde; Ville de St Cyr sur mer; Ville de Cannes; Ville de Marseille; Ville de St Raphaël; Ville de St Tropez.

logo-ANDROMEDE-partenaires
nouveau-logo-AERMC-partenaires