STARE-CAPMED

projet starecapmed
© Simon Gingins, Starecapmed

STATION OF REFERENCE AND RESEARCH ON CHANGE OF LOCAL AND GLOBAL ANTHROPOGENIC PRESSURES ON MEDITERRANEAN ECOSYSTEMS DRIFTS

Le projet STARECAPMED (STAtion of Reference and rEsearch on Change of local and global Anthropogenic Pressures on Mediterranean Ecosystems Drifts) a pour objectif principal de faire de la baie de Calvi un site atelier de référence en Méditerranée.  Ce projet étudie les liens entre l’état des écosystèmes marins et les pressions humaines qui potentiellement les menacent (lien état-pression). La baie de Calvi est aussi un site privilégié pour étudier les effets du changement climatique sur l’état et le fonctionnement des écosystèmes marins. Ainsi, ce site atelier étudie aussi bien les pressions locales (pollution, pêche, aquaculture, ancrage…) et leurs incidences potentielles sur le milieu marin que les processus océanographiques à plus grande échelle qui affectent la Méditerranée. STARECAPMED vise également à tester de nouvelles approches et développer de nouveaux outils afin d’accompagner les politiques locales et la protection de l’environnement marin, notamment pour orienter plus efficacement les politiques d’adaptation face au changement climatique.

 

Les 10 actions du programme sont les suivantes :

  • Cadre hydrographique et physico-chimique
  • Suivi et quantification des pressions
  • Benthos de substrats meubles
  • Phanérogames marines
  • Mouillages et processus d’altération des herbiers à posidonies
  • Benthos de substrat dur et faune vagile
  • Écosystème planctonique
  • Écotoxicologie, polluants émergents
  • Zones protégées, espèces nouvelles, recrutement
  • Bilan CO2 des écosystèmes

Il y a cinq sites d’impact anthropique important (hotspots) en baie de Calvi :

  • Plage de l’Alga (forte fréquentation de bateaux de plaisance)
  • Pointe Saint-François (zone urbaine, port de Calvi, rejet d’égout)
  • Cages d’aquaculture
  • Estuaire du Fiume Seccu (pollution du bassin versant)
  • Punta Revellata (plongée, pêche artisanale et récréative)

 

Les paramètres physico-chimiques et biologiques de la colonne d’eau sont suivis sur neuf stations localisées au sein de la Baie de Calvi. Il y a quatre stations de référence : Tête de Canyon, Point 60m, Site DCE 40m et Port de STARESO et cinq stations soumises à des pressions anthropiques (hotspots) : l’embouchure du Fiume Seccu, l’émissaire de la station d’épuration de Calvi, les cages d’aquaculture, la zone de mouillage organisée de Calvi et la Baie de l’Alga (forte fréquentation de bateaux de plaisance). A titre d’exemple non exhaustif d’acquisition de la donnée, pour la station « Tête de Canyon » sont disponibles les courbes de température de 2012 à 2021 ainsi que les courbes de nutriments (éléments azotés, phosphates, silicates) de 2012 et 2020, de chlorophylle a et de saturation en oxygène. Chaque année, un recensement du recrutement des langoustes rouges (Palinurus elephas) est effectué sur trois stations : Punta Revellata, St François et le cantonnement de pêche de Calvi (Réserve). Du fait de leur caractéristique (bloc de roche, algues, peuplements coralligènes…) et de leur complexité paysagère, ces 3 sites ont été identifiés comme propices pour l’installation de juvéniles de langouste rouge. L’abondance des langoustes et plusieurs données morphologiques sont étudiées.

 

Enfin, à travers le site atelier STARECAPMED, STARESO a développé une série d’indices et indicateurs de la qualité des masses d’eau et des écosystèmes marins qui sont mesurés à haute fréquence dans la baie de Calvi : AMBI, CARLIT, FAST, LIMA, ICAr, PREI.

 

 

L’utilisateur peut visualiser les données concernant le recrutement des langoustes rouges, Palinurus elephas (2012 à 2020), les paramètres physico-chimiques et biologiques de la colonne d’eau et les différents indices de qualification écologique mesurés (AMBI, CARLIT, FAST, LIMA, ICAr, PREI), directement sur la plateforme, en cliquant sur le bouton “Accéder aux cartes” juste en-dessous.

Une cartographie des herbiers à Posidonie (2002, 2012 et 2018) et des biocénoses marines (2018) y est également accessible, au niveau de la Baie de Calvi, ainsi que la délimitation des espaces protégés (ZPS, cantonnement de pêche de la Revellata).

 

Les travaux du site atelier sont financés par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, la Collectivité Territoriale de Corse et la Stareso. Le projet est réalisé en collaboration scientifique avec l’Université de Liège.

Contact : Michel Marengo (michel.marengo@stareso.com)

Porteur du projet : STARESO   –   http://www.stareso.com/

Fréquence d’actualisation : Annuelle

Partenaires : Stareso, Université de Liège, Collectivité territoriale de Corse, Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse

Publications scientifiques associées

Veuillez trouver dans le document ci-après, la liste des publications réalisées dans le cadre du projet STARE-CAPMED – Bibliographie STARECAPMED

logo-Université-liege-partenaires
logo-collectivite-corse-partenaires
logo-STARESO-partenaires
nouveau-logo-AERMC-partenaires
error: Content is protected !!