PISCIS

projet piscis
© Andromède Océanologie

RESEAU DE SURVEILLANCE PAR LE SUIVI DES ASSEMBLAGES ICHTYOLOGIQUES

PISCIS est le réseau de suivi des assemblages ichtyologiques opéré depuis 2015 par Andromède Océanologie avec le soutien de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse. La caractérisation des assemblages ichtyologiques est réalisée par campagne régionale annuelle sur la période mi-mai/fin juin, sur l’ensemble de la façade méditerranéenne française bordée par les trois régions : Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et Occitanie.

 

Le réseau PISCIS a permis entre 2015 et 2019 l’échantillonnage de 120 stations, en parallèle des réseaux RECOR sur l’habitat coralligène et TEMPO sur l’herbier à Posidonies (1 station en limite inférieure de l’herbier et 1 station à la profondeur intermédiaire de 15 mètres.

 

La méthode choisie entre 2015 et 2019, pour la caractérisation des assemblages ichtyologiques est une acquisition vidéo réalisée à partir de quatre GoPro offrant un champ de vision à 360°. Pour chaque site et chaque habitat (chaque station), trois blocs vidéo espacés de quelques dizaines de mètres sont immergés pour une durée d’acquisition de 10 minutes. Les poissons sont identifiés et comptabilisés par analyse de ces vidéos.
Depuis 2020, la méthode utilisée a changé pour laisser place à l’ADN environnemental. La collecte des échantillons d’ADNe est réalisée à l’aide d’une technique développée par la société SPYGEN (http://www.spygen.com/fr/), permettant la filtration de 30 litres d’eau à travers une capsule de filtration à 0,2 µm.

 

 

Un outil de comparaison des stations existe dans ce projet. Cet outil permet de comparer les différentes métriques calculées et ce à différentes échelles spatiales de comparaison (Méditerranée, Région, Masse d’eau côtière). Vous pouvez visualiser tous les résultats directement sur la plateforme, en cliquant sur le bouton “Accéder aux cartes“, juste en-dessous.

Pour les suivis par ADNe (à partir de 2020), l’analyse des espèces identifiées permettra d’établir différents indicateurs comme l’indicateur de richesse spécifique, l’indicateur de diversité fonctionnelle des poissons, le Large Reef Fish Inidicator, l’indicateur crypto-benhtique, l’indicateur thermique des poissons… Ces nouveaux indicateurs seront établis par l’UMR MARBEC (Université de Montpellier) et Andromède.

Contact : Thomas Bockel

Porteur du projet : Andromède Océanologie   –  andromede-ocean

Fréquence d’actualisation : Un suivi annuel par région (chaque région, Occitanie/PACA Ouest, PACA Est et Corse, est suivie tous les trois ans).

Partenaire : Agence de l’eau Rhône Méditerranée

logo-ANDROMEDE-partenaires
nouveau-logo-AERMC-partenaires