IMPACT

RESEAU DE SUIVI DES PRESSIONS ANTHROPIQUES CÔTIERES EN MEDITERRANEE FRANCAISE

IMPACT est le réseau de suivi des pressions anthropiques côtières en Méditerranée française, opéré par Andromède océanologie avec le soutien de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse.

Les activités humaines induisent des pressions importantes sur le milieu marin, et en particulier sur les écosystèmes côtiers. Les modèles spatiaux disponibles ici ont pour objectif d’améliorer la connaissance des liens entre pressions humaines et statut des écosystèmes côtiers. En corrélant spatialement ces données, il devient envisageable de réaliser une modélisation à grande échelle (Méditerranée française) de l’étendue et de l’interaction des pressions anthropiques sur le milieu marin.

 

Ce modèle pourra être repris dans différents domaines :
(1) Aide à la décision en ciblant les zones à forts enjeux environnementaux ;
(2) Base à l’élaboration d’indicateurs écologique ;
(3) Outil prédictif pour la gestion de la zone côtière.

 

___________________________________________________________________________________________

• PROJET IMPACT 2015•

Dix pressions anthropiques sont considérées pour leur origine et leur intensité : l’urbanisation, les aménagements côtiers, le mouillage des bateaux, la population, l’érosion/l’aggradation côtière, l’agriculture, les effluents industriels, l’aquaculture, la pêche et les rejets urbains. Elles sont représentées selon un gradient compris entre 0 (pression absente) et 100 (pression maximale). Vous pouvez également visualiser les seuils de vulnérabilité pour chaque pression.

 

Les données spatiales des pressions et des onze différents habitats marins (projet DONIA expert) sont ensuite assemblées et les scores d’impacts cumulés (somme des pressions et de leurs impacts selon l’habitat dominant du pixel) sont calculés par pixel selon la méthodologie de Micheli et al (2013) et Halpern et al (2008).

 

• PROJET IMPACT 2018•

Treize pressions anthropiques sont considérées pour leur origine et leur intensité : l’urbanisation/la population, les aménagements côtiers, le mouillage petite plaisance, le mouillage grandes unités, l’érosion/l’aggradation côtière, l’agriculture, les effluents industriels, l’aquaculture, la pêche professionnelle hors chalut, le tourisme balnéaire, le trafic maritime, la pollution par les cours d’eau, et les rejets urbains. Elles sont représentées selon un gradient allant de 0 (pas de pression) à 1 (pression maximale).

 

La pression mouillage a été mise à jour : deux cartes de pression de mouillages ont été produites : une carte pour la petite plaisance (navires jusqu’à 20 m de long), et une carte pour le mouillage des grosses unités. Les pressions issues de la population côtière et de l’urbanisation ont été regroupées en une seule pression « urbanisation et population ».

 

Trois nouvelles pressions ont été ajoutées au projet, il s’agît du tourisme balnéaire, du trafic maritime et de la pollution par les cours d’eau.

Personne en charge du projet : Thomas Bockel et Florian Holon (Florian.holon@andromede-ocean.com)

Structure : Andromède Océanologie   –   http://www.andromede-ocean.com

logo-ANDROMEDE-partenaires